C-expresso
English  │ Français
La rapidité est utile et l‘inertie pénible
Artiste Index •  Option Pianiste Utopie
Compression
Avant-propos
La compression audio existe sous deux formes distinctes qui se différencient lors de la phase de production par un traitement indépendant, soit au niveau de l‘acoustique musicale ou soit sur le format de transport et d‘échange de l‘information sonore.

Définition
Le décibel est une unité de mesure acoustique permettant d‘évaluer les intensités sonores, dB est l‘abréviation du mot décibel.
Compression Audio
Parmi de nombreux effets psycho-acoustique pour le traitement du son en studio, un se nomme la Compression, majeur par son utilisation et sa généralisation dans le « Mastering » actuellement. Cela ne concerne pas, et en aucun cas, un fichier numérique audio compressé, c‘est une opération en amont de ce fait. La Compression est un traitement audio qui réduit l‘écart entre le niveau sonore le plus bas et le niveau sonore le plus haut d‘une composition instrumentale, musicale et vocale.

Prenons comme exemple un instrument comme le piano qui peut avoir une atténuation supérieure de 48 dB pour un enregistrement entre le « pianissimo piano » et le « fortissimo forte », ce qui est énorme, cela devient optimum de compresser correctement ce signal audio pour réduire ces écarts. Le piano est un instrument difficile à enregistrer par sa richesse en harmoniques et par sa dynamique dont les intervalles sont excessivement importants, la prise de son d‘un piano est toujours complexe. Elle exige avant tout un accord parfait du piano et une salle d‘enregistrement bénéficiant d‘un traitement acoustique optimal.

A lors actuel, la musique est compressée plus que de raison, ce qui a pour effet d‘aplanir les écarts en décibel des instruments d‘une orchestration. Si la Compression est utile et salutaire pour mixer certains types d‘instruments, elle doit répondre de la nécessité, être raisonnable et non démesurée. Ce qui donne autrement une musique de niveau sonore uniforme extrême affectant les tympans et l‘oreille interne, phénomène accentué par les écouteurs intra auriculaires qui excluent la spatialité du son, aussi bien que celle instrumentale, musicale et vocale.

L‘oreille humaine permet d‘écouter des sons presque inaudible comme horriblement fort, une écoute modérée de baladeur au seuil inférieur de 75 à 80 dB est acceptable, au seuil supérieur l‘oreille interne subit des dommages irréversibles.
Compression Numérique
La Compression numérique d‘un fichier audio vient du temps déplorable lorsque les supports de masse informatique pêchaient par leur manque de contenance. Pour réduire la taille d‘un fichier se trouvant sur un CD-ROM des Informaticiens ont eu l‘idée de compresser ce fichier, dont le format le plus connu est le MPEG Audio Layer 3, souvent discerné par son abréviation dernière en date, le MP3. Mais ce n‘est pas une avancé technologique, car la plus part du temps cette compression binaire est destructrice, on perd de l‘information audio malheureusement. Même à 320 kb/s ce qui est la meilleure qualité d‘encodage pour un MP3, ce type de fichier restera toujours inférieur en qualité en le comparant au fichier AIF bien supérieur en taille contenu dans un CD-ROM.

Le son soi-disant « Haute Qualité en MP3 jusqu‘à 320 kb/s », cela est faux, inexact et erroné, ainsi que de la foutaise. Une contrevérité et surtout une supercherie pour duper les acheteurs sur les Sites Web de vente en ligne de MP3. A part Le Super Audio CD (SA-CD) de diffusion anecdotique, le support commercial courant qui possède la meilleure qualité audio reste le CD-ROM avec les fichiers qu il contient sans aucun doute possible.

Car pour prétendre vendre un morceau de musique avec un son « Haute Qualité » sur un Site Web de vente ligne de la tranche de galette de vinyle, il faut que le fichier AIF du CD-ROM soit disponible à la vente. Mais là ne vous en déplaise, cela ne les fait plus rire du tout les Sites de vente en ligne de la tranche de galette de vinyle, car en supplément de ce qui existe, il faudrait multiplier entre huit et dix fois la capacité de leurs Serveurs de stockage, pourtant cela me parait juste si l‘on veut dématérialiser la galette de vinyle comme en rêve l‘industrie du disque sans un préjudice certain pour l‘auditeur. On devrait pourtant pouvoir avoir le droit de choisir son format, mais concurrence de pluralité de fichiers ne sont pas de mise comme enjeux.

Une Compression destructive de fichier audio en MP3 dénature surtout les graves et les aigus, comme un baladeur ne possède pas un convertisseur audio numérique (Digital Analogique), puce électronique qui transforme les O et les 1 en son audible, de grande qualité pour générer du son, bien souvent il en sort un son médiocre.

Sachez quand même, que sur Mac et PC avec l‘utilisation du logiciel iTunes et des baladeurs iPod de marque Apple qui savent tous lire un fichier AIF de CD-ROM ce qui n‘est pas le cas des baladeurs d‘autres marques. Il suffit de régler les paramètres d‘importation dans le logiciel iTunes comme indiqué sur la figure ci-dessous :
Importation AIFF
Allez dans les Préférences du logiciel iTunes puis sur l‘icône Général puis cliquez sur le bouton Réglages d‘importation puis choisir Importer via : encodeur AIFF et enfin Réglage : personnalisé...
Fréquence d‘échantillonnage : 44,100 kHz
Taille d‘échantillon : 16 bits
Canaux : stéréo
Optimisé ainsi le logiciel iTunes peut charger dans un baladeur iPod un fichier AIF de CD-ROM bien meilleur et plus agréable à l‘écoute.
Intonation
Un malentendant ne peut produire des sons parce qu‘il ne les entend pas. Trop entendre de manière insidieuse et intense cette écoute abusive de son linéaire au volume démesuré, de surcroît avec des écouteurs intra auriculaires, fait perdre en premier lieu l‘intonation, les divers tons que l‘on prend en parlant ou en lisant, qui se trouve ainsi érodée.
Épilogue
Si le fondement originel de l‘audition humaine est pour avertir l‘homme des dangers non visibles, il est peu raisonnable de déambuler dans les rues et sur les passages cloutés avec des écouteurs dans les oreilles avec une écoute au volume maximum de cette musique ultra compressée. Outre l‘isolement, fait tant recherché par une adolescence en marge, le danger pour l‘audition est bien réel et bien souvent irréversible.

Mon plaidoyer n‘aura certainement que peu d‘incidence comportementale sur une mode et des habitudes néfastes pour l‘audition. Préférer une écoute musicale soit avec un casque ouvert plutôt que fermé, pour la conservation en bonne forme de vos tympans, privilégier une écoute domestique avec une chaîne stéréo au volume correct pour conserver une relation de voisinage cordiale.

Éviter la musique génétiquement modifiée du style pot de yaourt OGM vendu en barquette de six, la musique doit rester une source substantielle.


Eric Douzet
C-expresso.fr v. 1.2 © 2010 Tous droits réservés Commentaire non publié par e-mail Hosted by C-extra.com